Les soins palliatifsLeurs objectifs sont de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de... sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave, évolutive ou terminale. L’objectif des soins palliatifsLeurs objectifs sont de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de... est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Cette démarche nécessite une approche interdisciplinaire, dans laquelle le bénévolat d’accompagnement prend toute sa place.

Le rôle du bénévole d’accompagnement

Etre bénévole d’accompagnement est un engagement dans la durée. C’est une décision qui mérite réflexion… Son rôle consiste à être prêt à consacrer gratuitement de son temps à des personnes gravement malades et/ou en fin de vie, de tous âges et de toutes conditions sociales ainsi qu’à leurs proches. Avec l’accord de la personne malade ou de ses proches et dans le respect des soins médicaux et paramédicaux, le bénévole peut proposer une présence et une écoute, respectueuses de l’intimité et de la confidentialité de la personne, de sa famille et de ses proches.

Le bénévole d’accompagnement intervient à domicile, en institution ou en maison des soins palliatifsLeurs objectifs sont de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de..., en collaboration avec les proches, les professionnels et les autres partenaires, dans un esprit d’équipe et dans la reconnaissance du rôle de chacun. C’est un accompagnement relationnel basé spécifiquement sur la présence et l’écoute.

Le bénévole d’accompagnement n’est ni un professionnel de santé, ni un psychologue. Il n’a pas d’action thérapeutique. Il n’a pas accès au dossier du patient et ne prend jamais part aux décisions d’ordre médical.

Le bénévolat d’accompagnement est une expérience personnelle et collective enrichissante qui implique :

  • une régularité de présence (une fois par semaine environ) : les personnes malades, les proches, les soignants comptent sur le bénévole d’accompagnement
  • la nécessité d’assister à un groupe de parole, généralement mensuel, animé par un psychologue
  • la participation aux réunions de coordination et aux formations permanentes organisées par l’association
  • sans oublier les satisfactions de la convivialité associative.

Avant de s’engager dans cette voie, il y a lieu d’analyser et de réfléchir à ses motivations, car un engagement de ce type n’est pas neutre.

Le bénévole est recruté, sélectionné et formé par une association de bénévoles en soins palliatifsLeurs objectifs sont de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et de.... Dans ce cadre, il s’engage pour un certain nombre d’heures par semaine auprès d’un ou de plusieurs malades.

Le bénévole d’accompagnement doit être formé à l’écoute par le biais d’une association qui assure une formation théorique préalable puis une formation pratique en parrainage avec l’ensemble des bénévoles de l’équipe où il est affecté.

Les associations qui organisent l’intervention des bénévoles se dotent d’une charte qui définit les principes qu’ils doivent respecter dans leur action. Ces principes comportent notamment le respect des opinions philosophiques et religieuses de la personne accompagnée, le respect de sa dignitéLa dignité est le respect, la considération ou les égards que mérite quelqu’un ou quelque... More et de son intimité,  la discrétion, la confidentialité et l’absence d’interférence dans les soins.

Pour en savoir plus :